La rentrée de septembre… Première séance AVEC LE COUPLE…

J’ai envie de partager mon enthousiasme à travailler avec les couples !

En particulier lors de la première séance !

J’adore la première séance.

C’est une séance fondatrice où je dois faire alliance avec les deux personnes qui arrivent dans mon bureau, souvent le cœur très haut, pris dans leur drame, leurs symptômes de couple…disputes, incommunicabilité, silences, violences, tromperies…

Récemment alors que je reçois Sabine et Arnold pour la première fois, je vois Sabine s’approcher d’un tableau qui est dans un coin de mon cabinet et qui représente un mantra venant d’Inde et peint à la main. Elle m’explique qu’elle peint aussi des mantras et me demande d’où celui-ci vient. Je lui dis spontanément que je reviens du Ladakh où je l’ai acheté. Et de rajouter quand nous évoquons l’Inde, que j’y suis allée pour marcher à 4900 m d’altitude… et qu’à cette hauteur le cœur bat fort et vite… C’est alors qu’Arnold prend la parole et me confie qu’il a lui aussi à cet instant le cœur haut comme s’il marchait en altitude. Sabine le regarde et acquiesce. La séance démarre ainsi, sur ce mouvement spontané, ils entrent alors de plein pied dans leur drame, Arnold a eu une aventure conjugale, Sabine est bouleversée…

C’est aussi ce couple homosexuel qui n’a plus de projet ensemble après dix huit années de vie commune et qui se meurt peu à peu…il vient chercher ici une respiration, un espace pour panser et penser ses blessures non dites… et retrouver du projet.

Je suis toujours touchée, touchée par leurs histoires, des histoires « entre câlins et tempêtes » pour reprendre le titre du livre de Anne et Jean Paul Sauzede, « créer un couple durable ».

La première séance demande une attention particulière, une affiliation avec les deux personnes en présence, une capacité de non jugement de ma part, de ne pas prendre position ni pour l’un ni pour l’autre… Elle demande de la curiosité, un intérêt authentique se tournant vers les deux personnes ; c’est étonnant comme je trouve toujours un endroit, chez chacun d’entre eux, qui me touche et va permettre l’alliance. Si je m’intéresse à chacun d’eux, je m’intéresse aussi à leur couple que je mets en avant. Je vais les aider tout d’abord à ce qu’ils rentrent en interaction en ma présence ce qui est difficile pour eux car je suis une totale inconnue, au mieux je suis recommandée par une tiers personne (Un autre thérapeute, un médecin, un autre couple ami qui a fait une thérapie du couple avec moi…), ce qui va donner une certaine sécurité. Car il en faut de la sécurité, de la confiance pour que ce couple ose se dire, ose élever la voix en ma présence, ose pleurer… Je les mets en circularité c’est à dire qu’ils échangent sous mon regard et se disent comment ils ont vécu telle épreuve, le départ d’un enfant, la naissance d’un autre, la proximité ou pas des familles d’origine, le décès d’un parent, la complexité de la situation, c’est un peu comme s’il y avait dans mon bureau une famille entière parfois même recomposée, avec les enfants de l’un et les enfants de l’autre…et aussi l’enfant né de ce couple là… Toutes ces situations parfois douloureuses vont être explorées, mises à plat au fil des séances… l

La première séance c’est ce paysage actuel et parfois aussi passé, c’est un état des lieux souvent très émotionnel qu’il me faut contenir, border, accueillir…

A la fin de la séance qui dure une heure et quart, je vais donner au couple une synthèse, une vision d’ensemble à partir ce qu’ils ont apporté en tant que couple, afin que celui ci ait une vision prospective du travail que nous allons pouvoir faire en 3 séances parfois, parfois un chemin de 10 séances va être nécessaire…d’autres fois davantage…

Que se passe t il à la deuxième et troisième séance ?

La suite au mois prochain…

2 réponses sur “La rentrée de septembre… Première séance AVEC LE COUPLE…”

  1. Très bien décrite Katouchka toutes ces émotions présentes dans le champ quand un couple prend le risque de dévoiler ses difficultés à un inconnu. Et comment nous allons nous apprivoiser et voir une confiance mutuelle gagner au cours de cette première séance !
    Notre métier est vraiment d’utilité publique et sociale pour ces couples qui ont le courage de venir remettre en jeu leur relation, plutôt que d’aller vers la facilité courante de dire que tout est de la faute de l’autre.
    Antoine Ehrhard
    0677061480

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *