Faire chambre à part….un autre regard

Faire chambre à part est dans l’imaginaire collectif signe de vieillissement, de fin du couple et d’arrêt de la sexualité. J’y vois une notion sous jacente de normalité : est ce normal de faire chambre à part ? Un couple qui s’aime devrait dormir ensemble ? J’y entends également des craintes de rejet et de désamour : un patient déclarait à sa femme lors d’une récente thérapie « tu ne dors plus avec moi, je sens que tu me lâches ».

Il faut bien reconnaître que le terme « chambre à part » est, non seulement un terme peu élégant, et le vocabulaire employé étant structurant de la pensée, il dénote une démarche de séparation. C’est l’un qui déserte la chambre conjugale et qui décide de dormir ailleurs.

C’est pourquoi, je préfère l’expression faire chambre séparée, que je trouve plus équilibrée et moins culpabilisante pour celui/celle qui ne partage plus le lit originellement conjugal.

Et si faire chambre séparée était l’opportunité de s’interroger sur son couple et de lui donner un nouveau souffle.

Tout d’abord qu’est ce qui fait couple pour nous ? Nous avons tous une représentation de ce que devrait être un couple : s’engager, se pacser, se marier ou vivre en union libre, faire des projets, avoir des enfants, partager une intimité, faire des activités ensemble, avoir une sexualité régulière…et souvent vivre dans le même lit et partager la même chambre.

Notre vision est souvent idéalisée, empreinte de ce qui devrait être et de ce que l’on imagine de la manière de fonctionner des autres couples et quelquefois figée. Et pourtant un couple évolue, c’est une dynamique qui s’adapte à des étapes de vie et d’évolution du couple. Dormir ensemble, s’il permet un partage d’intimité, si le lit peut être un lieu d’échange, de discussion, il peut être nécessaire pour l’un ou l’autre ou les deux membres du couple de retrouver un espace personnel sans déserter le couple.

Tout ce qui fait norme sans réflexion, finit par perdre de sa substance et rassurer par essence tout en perdant de sa consistance.

Ainsi, le désir de dormir dans deux lieux séparés, peut permettre de réévaluer ce qui fait couple, ce qui manque dans la relation ou tout simplement remettre un peu de piment dans la séduction. Nous ne dormons pas ensemble par habitude mais par envie et pas nécessairement tous les soirs. Nous acceptons de penser que l’un ou l’autre partenaire, ou peut être les deux a besoin de temps en temps d’espace personnel pour se ressourcer ou simplement mieux dormir. La sexualité n’est pas un automatisme mais un aller vers, un désir à renouveler.

Dormir dans deux lieux différents peut révéler un besoin de frontières, générer des moments de différenciation pour mieux se retrouver, et pas nécessairement le symbole d’une séparation à venir.

En conclusion dormir dans le même lit n’est pas une garantie de la bonne santé du couple, comme dormir de façon séparée n’est pas une évidence de la mauvaise santé de votre couple.

 

 

Une pensée sur “Faire chambre à part….un autre regard”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *